Le dosage parfait de chaux, ciment et sable pour un mortier réussi

9
gray bricked wall

Le mortier a toujours été considéré comme la matière la plus utilisée pour réaliser des travaux de maçonnerie. Il est destiné à de nombreuses fins. Ce béton peut par exemple servir à fabriquer des enduits décoratifs, à assembler des briques ou même à effectuer des travaux de couverture. Pour que le mortier puisse être efficace dans les travaux, il convient de bien le concevoir. Quel est alors le dosage parfait de chaux, ciment et de sable pour mettre sur pied un mortier réussi ?

Matières et quantité de la chaux

Il existe généralement deux différents types de chaux : la chaux maigre ou hydraulique et la chaux dure ou aérienne. Il est important de rappeler que chaque matière est destinée à un usage qui lui est propre. La chaux aérienne ou  chaux dure par exemple est obtenue à base des calcaires durs. Par contre, la chaux hydraulique ou chaux maigre est le fruit de l’usage des calcaires argileux.

A lire en complément : Comment nettoyer du plastique noir ?

La couleur de la chaux dure est souvent blanchâtre et elle est essentiellement employée pour l’assemblage des pierres ou pour enduire la finition intérieure d’une maison. Quant à la chaux hydraulique naturelle, elle est obtenue suite à l’assemblage de ciment de chaux et est de couleur grisâtre. Cette matière est spécialisée dans les jointures. Elle se plie en trois différentes catégories : la chaux hydraulique de type 2 idéal pour les enduits ; celles maigres de type 3 et 5 parfaites pour façonner.

Le volume optimal de la chaux pour la préparation d’un mortier est de 25kg. Lors de la composition du mortier, il faut s’assurer de respecter le volume de chaux. Plus explicitement, il faut prendre en compte le fait que l’excès de ce constituant peut fragiliser le mortier.

A lire aussi : Comment hydrater un fauteuil en cuir ?

Le ciment approprié

Le ciment est un important composant dans la fabrication d’un mortier. Il est obtenu de morceaux de roches, le clinker que l’on chauffe avant de le refroidir. Il existe deux types de ciments qui sont tous propices à la fabrication de mortier : le ciment portland et le ciment hydraulique. En ce qui concerne le ciment portland, il y’a les types I, IA, II, IIA, III, ou IIIA de la ASTM C150. Quant au ciment hydraulique avec ajout, il est distingué les types IS, IS-A, IP, IP-A, I(PM), I(PM)-A de la spécification C595/595M. Tous ces types de ciment sont de bonnes qualités pour construire un bon mortier.

La quantité de ciment appropriée à la fabrication du mortier est d’un sac.  Étant un liant hydraulique tout comme la chaux, il faut respecter rigoureusement cette quantité.

Le contenu en sable

L’erreur la plus courante lors du mélange des éléments est de ne pas ajouter assez de sable. Les mortiers modernes peuvent contenir plus de sable, vu la présence de chaux dolomitiques éteintes en autoclave. Une mauvaise quantité de sable peut conduire non seulement à une faible durée de conservation et à des problèmes de maniabilité, mais aussi à la possibilité de fissures de retrait dans le mortier durci.

Cependant, une pelle remplie de sable n’est pas la solution. En effet, la température, l’humidité et la taille de la pelle influencent toutes sur la quantité réelle du sable qui entre dans le mélangeur. Le moyen le plus approprié pour mesurer le sable est d’utiliser une boite d’un pied cube en remplissant un seau de cinq gallons. Ainsi, le nombre de pelletées de sable utilisées pour remplir une fois le seau de 5 gallons correspond à un pied cube. Une fois le moyen de mesure propice pour le sable trouvé, il est désormais facile de connaître le volume exact de sable requis pour un dosage parfait.

La quantité idéale de sable qu’il faut pour préparer un mortier réussi dépend de l’usage auquel ce dernier sera destiné. En effet, si le mortier doit être utilisé pour maçonner, le volume de sable nécessaire à sa fabrication sera de 7 pieds cubes. Si le mortier est fabriqué pour préparer un gobetis d’enduit, le besoin en sable sera de 6 pieds cubes. Un mortier destiné pour faire un corps d’enduit nécessite pour sa fabrication une quantité en sable de 7 pieds cubes. Enfin, il faut 12 pieds cubes de sable dans la préparation d’un mortier de finition d’enduit taloché.